L'alcool au volant

Source: Addiction Suisse [liens externes]

L'alcoolisation au volant est une cause majeure des accidents de la route. Ce risque commmence bien avant l'état d'ivresse. Les effets de l'alcool se font déjà sentir à partir de 0.2 grammes par litre. Or ce taux peut être atteint après l'absorption d'un demi-verre standard.

A partir d'une alcoolémie de 0.5 pour mille, le risque d'accident augmente rapidement et notablement. Ainsi, aucune consommation d'alcool est recommandée avant la conduite d'un quelconque véhicule sur la route.

Si vous devez absolument vous déplacer après avoir bu, laissez la place du conducteur à quelqu'un qui n'a pas bu, ou empruntez un autre moyen de transport. Le seuil légal limite d'alcoolémie au volant est de 0.5 g/l (norme européenne). En Suisse la loi parle de grammes pour mille, soit grammes/Kg.

Ce taux peut être déjà atteint après la prise de deux verres et demi standard pour un homme, ou d'un verre et demi pour une femme. Bien sûr, la corpulence, l'âge, la prise concomitante d'aliments, la prise antécédente d'alcool vont modifier le taux effectif.

Quels sont les effets de l'alcool sur la conduite d'un véhicule?

On observe notamment, même à faibles doses, un ralentissement du temps de réaction (de 1 s en situation d'abstention d'alcool, le temps de réaction moyen est à 1.5 s avec une alcoolémie de 0.5 g/l, soit un passage de la distance de réaction (distance parcourue pendant le temps de réaction) de 16.6 m a 25 m lorsqu'on roule à 60 Km/h, ou de 28 a 42 mètres à 100 Km/h. L'alcool ralentit le temps de réaction, même à faibles doses.

L'alcool a aussi un effet désinhibiteur et euphorisant. Un conducteur sous l'influence de l'alcool aura tendance à adopter une conduite agressive, à prendre des risques, a transgresser les interdits. Il augementera plus facilement sa vitesse, dépassera dans des endroits sans visibilité, etc.

La vigilance, la résistance à la fatigue et la coordination des mouvements diminuent. Le champ visuel se rétrécit , la vision latérale diminue: c'est ce qu'on appelle la "vision en tunnel".

Les effets de l'alcool peuvent être encore fortement augmentés par la prise simultanée d'autres substances (médicaments, cannabis, opiacés, etc.) Ces associations sont particulièrement dangereuses, car elles augmentent les risques d'accident.

Il est estimé en règle générale que l'alcool est responsable de 30% des décès par accident de la route.

L'immense majorité des accidents de la route liés à l'alcool sont le fait de buveurs occasionnels, c'est à dire de personnes qui avaient ponctuellement trop bu, sans être dépendantes à l'alcool. A l'échelle européenne, on dénombre 40 000 morts dus à la conduite en état d'ébriété en l'an 2000.

Il suffit parfois d'un seul excès de boisson...


 Pour les enseignants qui veulent sensibiliser leurs élèves (de 13 à 16 ans)


Pour en savoir plus

bandeau bottom
 

Documentation

aperoipsa

Brochures - Livres - Video

www.stop-tabac.ch

http://www.stop-cannabis.ch
logo