L'alcool au volant

L'alcool au volant est une cause majeure des accidents de la route. Ce risque commence bien avant l'état d'ivresse. Les effets de l'alcool se font déjà sentir à partir de 0.2. Or ce taux peut être atteint après l'absorption d'un demi-verre standard.

A partir d'une alcoolémie de 0.5‰, le risque d'accident augmente énormément. Ainsi, il est vivement recommandé de vous abstenir totalement de boire avant de prendre le volant sur la route.

Il suffit parfois d'un seul excès de boisson...

Faites appel à  bemyangel.ch

Be my angel

En Suisse, en 2015, 38 personnes sont décédées suite à un accident de la circulation dû à l'alcool, ce qui correspond à 1 accident mortel de circulation sur 7 [liens externes]. En 1992, on en dénombrait pas moins de 189 ! On explique cette baisse importante par une meilleure sécurité des autos modernes, mais aussi l'abaissement du taux d'alcoolémie autorisé à 0,5  et les mesures de contrôle plus stricte avec Via Sicura [liens externes] (0.5 ‰=0.25 mg/l).

Alcool volant 2017

Sources : http://www.ocn.ch/

L'immense majorité de ces accidents sont le fait de buveurs occasionnels, c'est à dire de personnes qui avaient ponctuellement trop bu, sans être dépendantes à l'alcool.

Si vous devez absolument vous déplacer après avoir bu, laissez la place du conducteur à quelqu'un qui n'a pas bu, ou empruntez un autre moyen de transport.  Ce taux peut être déjà atteint après la prise de deux verres et demi standard pour un homme, ou d'un verre et demi pour une femme. Bien sûr, la corpulence, l'âge, la prise concomitante d'aliments, la prise antécédente d'alcool vont modifier le taux effectif.

En Suisse, avec le nouveau programme Via Sicura, pour le jeune conducteur, durant les trois ans qui suivent l'obtention du permis, il y a une interdiction totale de consommer de l’alcool (le taux ne devra pas dépasser les 0.05mg/l. (0,1‰)). Lors du premier retrait de permis, ce dernier verra sa période probatoire prolongé d’une année. Lors de récidive, le permis ne sera plus valable et à refaire, au plus tôt une année après l'infraction.

Les conducteurs de camions et de bus doivent aussi être complètement sobres pour conduire ((≥ 0,10 ‰).

Quels sont les effets de l'alcool sur la conduite d'un véhicule?

On observe notamment, même à faibles doses, un ralentissement du temps de réaction (de 1 seconde en situation d'abstention d'alcool, le temps de réaction moyen est à 1.5 seconde avec une alcoolémie de 0.5 g/l, soit un passage de la distance de réaction (distance parcourue pendant le temps de réaction) de 16.6 m à 25 m lorsqu'on roule à 60 Km/h, ou de 28 à 42 mètres à 100 Km/h. L'alcool ralentit le temps de réaction, même à faibles doses.

L'alcool a aussi un effet désinhibiteur et euphorisant. Un conducteur sous l'influence de l'alcool aura tendance à adopter une conduite agressive, à prendre des risques, à transgresser les interdits. Il augmentera plus facilement sa vitesse, dépassera dans des endroits sans visibilité, etc.

La vigilance, la résistance à la fatigue et la coordination des mouvements diminuent. Le champ visuel se rétrécit, la vision latérale diminue: c'est ce qu'on appelle la "vision en tunnel".

Les effets de l'alcool peuvent être encore fortement augmentés par la prise simultanée d'autres substances (médicaments, cannabis, opiacés, etc.) Ces associations sont particulièrement dangereuses, car elles augmentent les risques d'accident.

A quelle vitesse élimine-t-on l'alcool?

Si l'alcool arrive très rapidement dans le sang, son évacuation par l'organisme est en revanche beaucoup plus lent . Le taux d'évacuation est en effet de 0,1 à 0,15‰ par heure. Avec un taux de 0,5 ‰ (limite à partir de laquelle on ne peut plus prendre le volant), il faut donc 5 heures pour remettre les comptes à zéro. 


Source: Addiction Suisse [liens externes]

Pour en savoir plus...

  • Boire ou conduire, il faut choisir! (Brochure BPA/2017) [liens externes]
  • Pour les enseignants qui veulent sensibiliser leurs élèves (de 13 à 16 ans) (Addiction Suisse/2017) [liens externes]
  • Bureau Suisse de Prévention des Accidents: Dommages corporels subis dans les accidents de la route avec influence de l'alcool, selon l'âge et le jour de la semaine, 2016 [liens externes]
  • Addiction Suisse: Alcool et circulation routière: connaître les risques et adapter les comportements (édition actualisée 2016) [liens externes]
  • Alcool : combien faut-il boire pour dépasser le 0.5‰ ? (dossier du 24 heures /2012)  [liens externes]
  • Taux d'alcool sur les routes en Europe : mieux vaut vérifier (Addiction Suisse /2016)  [liens externes] 
  • icon L'App Stop-alcool-ch pour Iphone/Android (Gratuit)
  • icon SafeZone.ch
   

SafeZone.ch

SafeZone.ch est un portail web pour la consultation en ligne sur les problèmes d’addiction destiné aux personnes concernées, à leurs proches, aux professionnel-le-s et à toute personne intéressée. Les offres de consultation sont gratuites et anonymes. SafeZone.ch est une prestation de l'OFSP en collaboration avec les cantons, les services spécialisés dans les addictions et d'autres partenaires.

 

 

bandeau bottom
 

Documentation

aperoipsa

Brochures - Livres - Video

www.stop-tabac.ch

http://www.stop-cannabis.ch
logo